Où se tourne la série Rivière-Perdue ?

Les somptueux décors naturels de Rivière Perdue : plongez au cœur des Pyrénées-Orientales

La nouvelle série événement de TF1, Rivière Perdue, vous entraîne dans une enquête palpitante au cœur des paysages à couper le souffle des Pyrénées-Orientales. Découvrez les lieux de tournage qui donnent vie à cette fiction policière haletante.

La région du Vallespir, épicentre du tournage

C’est au cœur du Vallespir, dans le département des Pyrénées-Orientales, que les équipes de Rivière Perdue ont posé leurs caméras pendant près de 4 mois, du 5 juin au 14 septembre 2023. Cette région montagneuse aux paysages spectaculaires, avec ses vallées escarpées, ses villages pittoresques et ses rivières tumultueuses, offre un écrin naturel de choix pour ancrer l’intrigue de la série.

Les prises de vue ont eu lieu dans plusieurs communes emblématiques du Vallespir comme Céret, célèbre pour son musée d’art moderne, Le Boulou, porte d’entrée du massif des Albères, ou encore Amélie-les-Bains-Palalda, connue pour ses thermes. Les caméras se sont aussi attardées du côté de Prats-de-Mollo-la-Preste, haut lieu du tourisme vert, ainsi que sur les sinueuses routes de la région, offrant des panoramas à couper le souffle.

Arles-sur-Tech, QG de la gendarmerie de Rivière Perdue

Si le nom de Rivière Perdue est fictif, c’est bien dans des décors réels que prend vie ce village au cœur de l’intrigue. Et la petite commune d’Arles-sur-Tech, avec ses 2700 habitants, s’est vue propulsée au rang de star en accueillant le tournage. La mairie du village a ainsi été métamorphosée en gendarmerie pour les besoins de la série.

Autres   Sambre

C’est aussi dans les rues d’Arles-sur-Tech que se situent les maisons des familles Perez et Casteran, personnages centraux de l’intrigue. Les téléspectateurs pourront également apercevoir la maison isolée du capitaine Victor, campé par Nicolas Gob, située dans les hauteurs de Montbolo. Des lieux qui prendront vie sur le petit écran et feront découvrir le charme authentique des villages pyrénéens.

Des décors médicaux reconstitués à Amélie-les-Bains et Céret

L’enquête menée par Barbara Cabrita et Jean-Michel Tinivelli les amènera à arpenter les couloirs d’un hôpital. Mais pas de panique pour les locaux, il ne s’agit que d’un décor ! Les scènes ont été tournées dans un savant mélange entre la clinique de Céret et l’EHPAD d’Amélie-les-Bains, savamment réaménagés par les décorateurs.

Même le cabinet vétérinaire qui apparaît dans la série est réel. Il s’agit d’un véritable cabinet à Amélie-les-Bains qui s’est prêté au jeu de la fiction le temps de quelques scènes. Une opportunité unique de découvrir l’envers du décor au fil des 6 épisodes de 52 minutes que compte cette mini-série.

Des Pyrénées-Orientales sous le feu des projecteurs

Avec ce tournage d’envergure, c’est toute la région des Pyrénées-Orientales qui est mise à l’honneur. Les paysages grandioses captés par les caméras offrent une formidable vitrine pour ce territoire. Rivière Perdue devrait attirer de nombreux téléspectateurs curieux de découvrir la beauté des lieux.

D’autant que les habitants n’ont pas hésité à participer à l’aventure en se portant volontaires comme figurants. Nul doute qu’ils seront nombreux à essayer de s’apercevoir sur le petit écran ! Une belle manière de s’approprier cette série qui met en lumière leur région.

Autres   Vise le Coeur

Au-delà de l’intrigue policière, Rivière Perdue est l’occasion d’un véritable voyage dans les Pyrénées-Orientales. De quoi donner envie aux téléspectateurs de partir sur les traces de Barbara Cabrita et Nicolas Gob pour explorer les lieux de tournage et vibrer aux rythme des palpitants paysages de la série. Rendez-vous dès le 11 janvier sur TF1 pour une expérience immersive !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *